Lutter contre la réflexion des UV

Lutter contre la réflexion des UV

La montagne, catalyseur d’UV

La montagne est un véritable danger pour nos yeux. À la réflexion sur la neige s’ajoute la raréfaction de l’atmosphère et de son haut pouvoir filtrant.

L’absence de protection contre le soleil peut rapidement conduire à une ophtalmie des neiges : une brûlure de la cornée qui entraîne des sensations pénibles de “grain de sable dans l’œil”, de douleur, de rougeur, de larmoiement et une crainte de la lumière. Cette kératite guérit assez rapidement sous traitement mais elle signifie bien souvent un isolement dans l’obscurité et elle peut devenir chronique en cas de répétition.

Une protection totale des yeux est donc nécessaire à la montagne : des verres filtrant 100 % des UV avec des montures de type glacier qui enveloppent parfaitement l’œil et protègent du rayonnement autour de la monture.

Protection des UV à la montagne - Opticien à STRASBOURG

A savoir

Chaque fois que l’on s’élève de 1 000 mètres, le rayonnement UV qui atteint nos yeux augmente de 10 %. En parallèle, 80 % des UV sont réfléchis sur la neige et parviennent ensuite à nos yeux…

La réflexion est de 1 % sur l’herbe, de 10 % sur l’eau et de 20 à 30 % sur le sable.

 

La mer, des réflexions tous azimuts

À la mer, les surfaces de réflexion pour les UV sont importantes (sable 20 à 30 %, eau 10 %). Plus la surface de l’eau sera calme, plus la réflexion sera importante. Attention donc également sur le bord des lacs.

Autre facteur important : l’atmosphère. Plus l’air est chaud et sec, plus le rayonnement est important et dangereux. Les extrêmes sont également à redouter : en plein hiver, passer d’un temps gris et nuageux aux plages de sable blanc des tropiques doit se faire dans la douceur. Notre œil lui aussi a besoin de s’adapter.

Protection des UV à la mer - Opticien à STRASBOURG

 

Enfants et personnes âgées : une sensibilité et des risques accrus !

Selon notre âge, nous ne bénéficions pas de la même protection oculaire contre les UV : les enfants et les personnes de plus de 50 ans sont plus exposés aux méfaits du soleil. 
Les enfants sont très fortement exposés aux risques du soleil et des UV, pour plusieurs raisons :

  • Le pouvoir filtrant des différentes structures de leur œil étant inférieur à celui des adultes, leur rétine est plus fortement exposée.
  • Le diamètre de leur pupille étant plus grand que chez l’adulte, la quantité de lumière qui pénètre dans l’œil est plus importante.
  • La pigmentation de leur œil étant également moins forte, l’écran de protection créé par l’iris et une partie de la rétine est moindre.